>

Fouzilhon et la féodalité -...

FOUZILHON ET LA FÉODALITÉ - PARTIE 1

Les Seigneurs de ce lieu, connus depuis le Xème siècle

 

MATFREDUS, vicomte de Béziers et de Narbonne avec sa femme Adélaïde donnent en 966, le fief de Fouzilhon à St-Martin de Villemagne.

SCIFEDRUS DE FOZILIONE sert de témoin dans la donation faite au monastère de Cassan en 1028.

BONAFORSE GODEFROI donne une métairie au même monastère en 1084.

 RAYMOND ERMENGAUD (vécu de 1080 à 1150) sert de témoin dans une donation faite au même monastère en 1096.

 En 1131, Cécile, Vicomtesse de Béziers eut un différent avec l’évêque de cette ville Bermond de Levezon. Elle dut céder et s’engager à respecter les droits des évêques; comme garant de son engagement, elle donna dix de ses vassaux, parmi lesquels ERMENGAUD de Fouzillon.

 En 1139, ce dernier fait don d’une terre située sur le territoire de la commune de Laurens sur laquelle fut fondée, sous l’Abbatiat de Désidérius, la grange Monastique de Sauveplane (Silva-Plana) qui dépendait de l’Abbaye de Sylvanès (dans le département de l’Aveyron).

 GUILLAUME ERMENGAUD (succède à son père de 1150 à 1206). Il assiste comme témoin et caution d’Etienne de Servian, lors de son abjuration dans l’église des bénédictins de St Thibéry. Il servit aussi de caution au baron Aymard de Murviel traitant avec Guillaume VIII de Montpellier du mariage du fils de ce dernier avec Tiburce fille de bernard d’Aton .

 RAYMOND de FOUZILLON, « Raymus », vers 1207, succède à son père GUILLAUME. Bien que ne professant pas les doctrines hérétiques, il devient le vassal de Simon de Montfort et doit le suivre pendant sa campagne contre le Vicomte Roger de TRENCAVEL. Tandis que celui-ci était allé rejoindre le comte de Toulouse, quelques uns de ses vassaux s’étaient enfermés dans Béziers ; parmi eux se trouvait un chevalier aragonais « Albert Ferrolh » venu avec l’armée de Pierre II, roi d’Aragon, pour aider Ttrencavel à reprendre Béziers d’où il était chassé et à venger la mort de son père massacré en 1167 dans l’église de la Madeleine, pendant que, par ordre des chanoines, tintait le glas et que l’hymne au St esprit était chanté, Albert de Ferrolh périt pendant cette affreuse journée. Il lui avait été donné des terres, notamment la Seigneurie d’Ajac, qui passèrent à ses descendants. Trois siècles plus tard, nous trouverons ce nom uni à l’histoire de Fouzilhon et de Laurens. Ce fut pendant la guerre des Albigeois, que fut détruit le plus bel ouvrage laissé par les romains, l’aqueduc de la Rautès. (l’aqueduc romain passant à Fouzilhon) Il ne fut plus question de le rétablir parce que Béziers après le massacre de tous ses habitants ne remonta plus à sa splendeur et à son importance première.

   Après la conquête du Languedoc, Raymond assista en 1210 avec Raymond d’Autignac, seigneur de Margon et d’autres chevaliers à  l’abjuration d’un de ses compagnons d’armes Etienne de Servian. Il s’engagea pour lui vis-à-vis de Simon de Montfort, jusqu’à la concurrence de 20 marcs d’argent.

Il mourut en 1240.

Ils régnèrent sur la  France

Hugues CAPET      987 - 996

Robert II      (le Preux) 996 - 1031

Henri Ier            1031 – 1060

 

Philippe Ier        1060 – 1108

 Louis VI  (le Gros)  1108 – 1137

  Louis VII           1137 – 1180

 Philippe Auguste    1180 – 1223

 Louis VIII        1223 – 1226

  Louis IX  (St Louis) 1226 - 1270

Le secrétariat de la mairie est ouvert :

- Lundi et Jeudi de 13H30 à 18H
- Mardi et Mercredi de 8H30 à 13H

>> Carte de Fouzilhon
Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2021 | Gérer mes cookies 🍪